TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Vers un affichage holographique 3D pour smartphones et tablettes

Mercredi 13 novembre 2013 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.

Selon le magazine Technology Review du MIT, « il y a eu très peu d’innovation en matière de 3D depuis le début du XXe siècle. La plupart des appareils 3D utilisent aujourd’hui des techniques visuelles déjà anciennes destinées à donner un effet de profondeur ». Pour Gordon Wetzsein, chercheur au MIT l’hologramme «est la transformation d’une technologie vieille de près d’un siècle.»

Les chercheurs de la société HP travaillent à la mise au point de l'affichage 3D via des hologrammes notamment pour les smartphones et les tablettes. Il n’est alors pas besoin de d’avoir des lunettes ou des appareils supplémentaires pour voir l’hologramme projeté. L’écran développé par les chercheurs de HP utilise des « pixels directionnels ». Ces derniers sont gravés dans l'affichage en trois sillons pour canaliser la lumière rouge, bleue et verte dans une direction. Après cela, la lumière passe à travers un écran LCD, qui convertit la lumière en une image en mouvement. Selon les chercheurs d'HP, cette technologie permet d’obtenir une qualité vidéo avec un angle de vision allant jusqu'à 180 degrés. « Un smartphone pourrait afficher une interface en 3D, les architectes pourraient utiliser une tablette pour montrer un modèle 3D à un client, au lieu de construire un modèle physique. »

Pour passer du prototype aux applications, de nombreux obstacles restent à surmonter. Pour obtenir 200 points de vue différents, il faut calculer 200 images différentes : la masse de données a traiter excède la capacité de calcul des processeurs intégrés dans les terminaux mobiles actuels (Source : MIT Technology Review).

 

Voir aussi :

Dossier : Quelles interfaces pour les terminaux mobiles demain ?

Un film pour transformer les terminaux mobiles en écrans 3D

Réalité augmentée et nouveaux objets connectés

Des lunettes à réalité augmentée disponibles dès 2013