TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Développement durable - Actualités

Cartographie sur mobile de la pollution sonore

Mardi 5 novembre 2013 - Catégorie(s) : Développement durable.


La mesure de la pollution sonore nécessite aujourd’hui le déploiement de nombreux capteurs dans les villes. Dresser une carte complète, et en temps réel, exige ainsi des moyens importants.

Pour résoudre ce problème, les laboratoires de Sony avaient envisagé dès 2009 de transformer les téléphones en capteurs pour localiser les diverses sources de bruit et dresser une carte de la pollution sonore dans les villes.

Des chercheurs australiens ont repris ce principe et développé une application mobile baptisée Ear-Phone qui va prélever des échantillons de sons ambiants après avoir interrogé divers capteurs du smartphone pour savoir si celui-ci est disponible. Les données sont alors localisées grâce au GPS. Les données sont ensuite recueillies sur un serveur et utilisées pour réaliser une carte complète et actualisée. Les chercheurs ont aussi mis au point un module de « découverte contextuelle » pour s’assurer que les données sont exactes. L’application utilise le GPS pour savoir si l’appareil est à l’extérieur ou à l’intérieur et celles de l’accéléromètre pour s’assurer que le smartphone n’est pas dans un sac ou dans une poche. Elle détecte les bruits « parasites » comme des conversations à proximité de l’usager.

Grâce à cette technique, la mise à jour des cartes pourrait se faire quotidiennement, voire à chaque heure du jour. À partir des mesures réalisées en conditions réelles dans les rues de Brisbane et de Canberra, les scientifiques sont parvenus à reconstituer une carte de pollution sonore dont la précision est comparable à celle établie à partir d’appareils de mesure classiques (Source : MIT Technology Review).

 

Voir aussi :

Géolocalisation contre la pollution sonore

Des capteurs mobiles pour permettre aux citoyens de mesurer la pollution atmosphérique

Cartographie sur mobile des aires marines protégées

Une station météo individuelle connectée au smartphone

Mobiles et crowdsourcing pour mesurer la pollution de l'air en Californie

Un service mobile pour diminuer la pollution dans les grandes villes

Une application mobile pour connaître la qualité de l’air en Europe