TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Santé - Actualités

Des chaussures connectées équipées de capteurs

Lundi 16 décembre 2013 - Catégorie(s) : Santé.

 

À mesure que les capteurs se miniaturisent et que leur coût unitaire diminue, le champ d’application des objets connectés s’étend à de nouvelles catégories d’objets quotidiens.


Capteurs et puces dans les semelles

La société Nike fut le premier équipementier sportif en 2006 à introduire des puces RFID actives dans ses chaussures de sport. Des capteurs intégrés aux chaussures permettent désormais aux sportifs d'adapter leur entraînement aux réactions de leur organisme. La Lunar+ de Nike se connecte ainsi à un smartphone et propose des programmes de douze minutes avec des exercices comme sauter le plus haut possible ou répéter un nombre de pas le plus rapidement possible. La société Adidas a quant à elle intégré une série de puces dans ses chaussures Adizero f50 : les capteurs enregistrent des données comme la vitesse, le nombre de sprints ou encore la distance parcourue.

Les chercheurs de l’Institut Fraunhofer, en partenariat avec le fabricant espagnol d’articles de sport New Millenium Sports, ont entrepris d’intégrer des capteurs GPS et un accéléromètre dans les semelles afin de mesurer des données biomécaniques sur le coureur lors des phases d’effort. Une application analyse ces données pour informer le coureur, lui conseiller de modifier son rythme, de mieux répartir la charge sur ses pieds si les capteurs ont détecté que sa course risquait de causer des dommages. Un prototype a été fabriqué et testé dans le cadre du projet européen Runsafer. (Source : Usine-Digitale).


Dans le cadre du projet Art, Copy & Code, Google avait aussi dévoilé, il y a quelques mois, un prototype de chaussures connectées conçu par deux artistes. Ces chaussures connectées à un smartphone sous Android sont équipées d'une puce électronique, d’un accéléromètre, d’un gyroscope, des capteurs de pression, des haut-parleurs et d’un émetteur Bluetooth (Source : Usine-Digitale).

Des chaussures intelligentes et connectées pour guider les malvoyants

Un ingénieur indien de 24 ans, de son côté, travaille à la mise au point d’une chaussure intelligente qui aiderait les malvoyants à se déplacer dans un environnement urbain. Ces chaussures se connectent via Bluetooth au GPS du téléphone mobile.

Lorsque la personne malvoyante formule oralement sa destination, un circuit électronique situé dans la semelle émet des vibrations et lui indique s’il faut aller en avant, tourner ou aller en arrière. Les vibrations sont d'abord légères, puis s'intensifient quand l'utilisateur se rapproche du point où il doit tourner. Un sonar situé à l'avant de la chaussure détecte les obstacles jusqu'à 3 mètres et déclenche une vibration distincte.

L’application qui permet de faire fonctionner ces chaussures intelligentes utilise des cartes OpenStreetMap. Le code informatique est aussi librement accessible afin que d’autres informaticiens puissent contribuer à l’amélioration de l'algorithme afin par exemple de détecter en temps réel les obstacles ou des véhicules en déplacement.
 

Voir aussi : 

Des chaussures intelligentes et connectées pour guider les malvoyants

Vers des objets connectés autonomes en énergie

Sport et santé : des textiles intelligents aux vêtements connectés

Les objets connectés au service du sport

La marche comme source d’énergie pour recharger les mobiles