TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Développer l’Internet des Objets avec des étiquettes RFID à coût réduit

Mercredi 18 juillet 2012 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.

 

Depuis plusieurs années, des industriels cherchent à remplacer les métaux par des matières plastiques pour fabriquer à moindre coût des circuits imprimés flexibles. La société norvégienne Thinfilm Electronics, spécialisée dans la conception de mémoires basées sur des polymères, a franchi (en partenariat avec les laboratoires de la société Xerox) une étape importante en termes de complexité en mettant au point un équivalent organique des circuits CMOS (source : Thinfilm). Parmi les applications envisagées figure le suivi des produits pharmaceutiques (comme les vaccins) qui nécessitent un contrôle précis de la température sur toute la chaîne logistique, mais plus largement, ces technologies pourraient être utilisées pour fabriquer des étiquettes RFID  et des systèmes de paiement sans contact (NFC). La diffusion en masse des étiquettes (ou «tags») RFID s’est en effet jusqu’ici heurtée au coût unitaire de ces étiquettes. Celui-ci était en effet incompatible avec des produits à faible coût unitaire. En abaissant le coût de production des étiquettes RFID, cette technologie ainsi lever un obstacle à son utilisation à plus grande échelle en particulier dans la grande distribution. (Source : Ambassade de France en Norvège/Adit).  La société Thinfilms vient de conclure dans cette perspective un accord avec la société américaine Bernis, qui produit 200 milliards d'emballages de produits alimentaires et médicaux (Source : MIT Technology Review).

 


Voir aussi :

Des robots flottants pour surveiller l’état des rivières

Mobiles, RFID et NFC pour la gestion et le partage d’automobiles

Mobiles et puces RFID pour la gestion de l’eau en Haïti

Le sport s’ouvre aux objets connectés