TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Dossier: Financement participatif pour les start-ups françaises des objets connectés

Lundi 8 décembre 2014 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.

 

Les plateformes de financement collaboratif (crowdfunding) se sont progressivement imposées comme une alternative aux circuits traditionnels de financement pour des projets technologiques, notamment pour les objets connectés. Plusieurs centaines de start-ups (principalement américaines) ont ainsi levé des fonds sur Kickstarter ou IndieGogo pour financer l’industrialisation de leurs projets et tester l’intérêt du public.

Malgré la montée en puissance des plateformes françaises de financement participatif, de nombreuses start-ups françaises se tournent vers Kickstarter ou Indiegogo pour développer des objets connectés. À cette fin, plusieurs d’entre elles ont fait le choix d’adopter un profil franco-américain en ouvrant un bureau aux États-Unis.

Selon Kayvan Mirza, PDG d’Optinvent (qui vient de réunir plus de 100 000 $ sur Kickstarter) « on voit Kickstarter comme une plate-forme de publicité, de relations publiques…C'est aussi un moyen d'attirer l'attention des financeurs. D'ailleurs, lorsque l'on rencontre des capital-risqueurs américains, la première question que l'on nous pose c'est 'avez-vous fait une campagne Kickstarter ?' C'est véritablement un passage obligé, surtout pour un nouveau fabricant de hardware ».

La suite