TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Institutions - Actualités

États-Unis : demande d’enquête sur la protection des données personnelles dans les smartphones

Mercredi 7 mars 2012 - Catégorie(s) : Institutions.

Le New York Times révélait la semaine dernière que les applications mobiles iOS (Apple) ou Android (Google) seraient en mesure de récupérer les photos et les vidéos d’un utilisateur, après avoir seulement demandé la permission d’accéder aux données de géolocalisation (Source : Bits-New York Times). Suite à ces révélations, le sénateur démocrate de New York Charles Schumer a demandé à l’autorité américaine de la concurrence (FTC) d’ouvrir une enquête afin que les usagers soient assurés que leurs smartphones ne seraient pas en mesure de transmettre des données personnelles sans leur accord explicite. Cette controverse fait suite à celle qui était née en décembre dernier à propos du logiciel Carrier IQ qui avait été pré-installé sur plusieurs millions de smartphones Android, Blackberry et Nokia et qui pouvait transmettre aux opérateurs les SMS, historiques de navigation, et données de géolocalisation. C’est aussi pour prévenir une crise de confiance auprès des utilisateurs que les six principaux acteurs américains des services mobiles (Apple, Google, Microsoft, Amazon, Hewlett-Packard et RIM) ont conclu un accord avec le procureur général de l’État de Californie sur des mesures de protection de la vie privée. 
Plus récemment, les nouvelles règles de confidentialité mises en place par Google ont relancé, aux États-Unis mais aussi en Europe, le débat sur le devenir des données personnelles confiées aux acteurs de l’Internet.

 

Voir aussi :

Protection de la vie privée : accord entre les principaux acteurs industriels américains

Services sans contact et vie privée : les recommandations de la CNIL

Smartphone et vie privée : les 10 recommandations de la CNIL


Une direction de l’innovation à la CNIL pour anticiper les usages numériques mobiles


65% des utilisateurs de smartphones estiment que leurs données personnelles sont mal protégées