TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Développement durable - Actualités

États-Unis : un concours pour créer un appareil mobile mesurant l’impact de la pollution sur la santé

Samedi 6 octobre 2012 - Catégorie(s) : Développement durable, Santé.


Quatre organismes publics américains ; l’agence de protection de l’environnement (EPA), le ministère de la Santé (DHHS), l’institut national des sciences de l’environnement et de la santé [NIEHS) et le Coordonnateur national des technologies de l'information pour la santé (ONC) ont lancé, durant l’été 2012, le défi Mon air, ma santé (Challenge My Air My health). Ce défi est destiné à faire émerger des solutions qui associent des données sur la qualité de l'air et des données physiologiques. La combinaison de ces 2 types de données, recueillies en temps réel par des capteurs et des dispositifs mobiles, devrait permettre de mieux comprendre (et aussi de cartographier) l’impact de l’environnement sur la santé. Le cahier des charges détaillé du concours prévoit deux types de capteurs : le premier pour mesurer et géolocaliser la concentration de substances polluantes dans l’air, le second pour recueillir de données physiologiques.

Le défi est organisé en 2 phases. Dans une première phase, les candidats doivent proposer «un lien plausible entre les observations relatives aux polluants atmosphériques et les paramètres physiologiques» et proposer un prototype et le plan de développement d'un système de gestion intégré des capteurs et des données. Le dispositif doit être portable par un individu. Les porteurs de projets doivent aussi concevoir le système de gestion et de transmission des données, proposer une « preuve de concept » (Proof-of-Concept) pour valider le dispositif proposé. La seconde phase porte sur la réalisation d’un pilote afin de démontrer la faisabilité du projet. Les résultats de ce «défi» seront rendus publics le 12 novembre 2012 (Source : Challenge.gov).
 

 

Voir aussi :

Une station météo individuelle connectée au smartphone

Mobiles et crowdsourcing pour mesurer la pollution de l'air en Californie

Les informations relatives à la qualité de l’air bientôt disponibles sur les mobiles en Corée

Des capteurs mobiles pour permettre aux citoyens de mesurer la pollution atmosphérique

Dispositif mobile de diagnostic médical universel : les contours du concours X Prize se précisent

Dossier : Concours d’applications : des vecteurs de diversité pour les services mobiles (mai 2011)