TwitterFil Twitter

Capteurs et objets connectés pour mesurer la pollution de l’air
http://t.co/kGrPHoziX6
#MobileDurable #mScience

Appel à Manifestation d’Intérêts pour les accélérateurs de start-ups
http://t.co/lPAC2iTk7d
#mEconomy #AMI

États-Unis: une appli mobile qui tient lieu de titre d’identité
http://t.co/jD0AtGxb6F
#mGov #MobileID

Merci ;) RT : j'en profite pour faire la pub de que j'aime beaucoup , voilà, non mais.

Vers un marché des données recueillies par les capteurs
http://t.co/1VXNAajSzA
#IoT #SensorEconomy #BigData

France: un challenge pour les services sans contact
http://t.co/7CXhNIhw1E
#NFC

Santé - Actualités

Généralisation de l’usage du smartphone chez les médecins

Mercredi 28 mars 2012 - Catégorie(s) : Santé.

 

Selon l'Observatoire des usages numériques en santé, mis en place par l’éditeur médical Vidal en association avec le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM), 94% des médecins qui possèdent un smartphone en font un usage professionnel. 81% d’entre eux l’utilisent pour gérer leur agenda et 37% font usage de la fonction dictaphone. Le smartphone s’impose aussi comme un outil d’accompagnement pour la prescription : 53% des médecins équipés ont téléchargé des applications médicales, en premier lieu pour accéder aux bases de données de médicaments et d’interactions médicamenteuses.
Cette enquête a été réalisée auprès de 2131 médecins équipés d’un smartphone, et elle n’a pas révélé de différences significatives entre médecins généralistes ou spécialistes, libéraux ou salariés (Source : Observatoire des usages numériques en santé).

 

Voir aussi :

Le ministre de la santé britannique incite médecins et patients à utiliser des applications mobiles

Les médecins américains et européens adoptent le smartphone

Vers un cadre de confiance pour la mSanté


Effets indésirables des médicaments : le mobile comme outil de «crowdsourcing»

Des applications mobiles pour dématérialiser les procédures de santé

Un portail d’applications mobiles médicales pour les hôpitaux américains