TwitterFil Twitter

Afrique : des services mobiles… aux objets connectés #mEconomie #mSociété
http://t.co/wsk3gs7Vpa

Montée en puissance de l'utilisation des technologies mobiles par les gouvernements #mGov #UNPAN
http://t.co/t8yJvXsGlg

445 millions d'appareils connectés en France d'ici 2018
http://t.co/lpRm6uhIcY
#IoT #mEconomie

Le smartphone future clé de contact des automobiles #mAutomobile
http://t.co/IhQljVdQu4

Vers la 3e génération de montres connectées #IoT #SensorsEconomy
http://t.co/YGSSYT8t3K

Des capteurs de pression atmosphérique dans les smartphones pour optimiser les prévisions météo #mCapteurs
http://t.co/aGSxyv3zT5

Santé - Actualités

Généralisation de l’usage du smartphone chez les médecins

Mercredi 28 mars 2012 - Catégorie(s) : Santé.

 

Selon l'Observatoire des usages numériques en santé, mis en place par l’éditeur médical Vidal en association avec le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM), 94% des médecins qui possèdent un smartphone en font un usage professionnel. 81% d’entre eux l’utilisent pour gérer leur agenda et 37% font usage de la fonction dictaphone. Le smartphone s’impose aussi comme un outil d’accompagnement pour la prescription : 53% des médecins équipés ont téléchargé des applications médicales, en premier lieu pour accéder aux bases de données de médicaments et d’interactions médicamenteuses.
Cette enquête a été réalisée auprès de 2131 médecins équipés d’un smartphone, et elle n’a pas révélé de différences significatives entre médecins généralistes ou spécialistes, libéraux ou salariés (Source : Observatoire des usages numériques en santé).

 

Voir aussi :

Le ministre de la santé britannique incite médecins et patients à utiliser des applications mobiles

Les médecins américains et européens adoptent le smartphone

Vers un cadre de confiance pour la mSanté


Effets indésirables des médicaments : le mobile comme outil de «crowdsourcing»

Des applications mobiles pour dématérialiser les procédures de santé

Un portail d’applications mobiles médicales pour les hôpitaux américains