TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Institutions - Actualités

De nouvelles inquiétudes liées au ciblage sur les différents terminaux mobiles

Vendredi 8 novembre 2013 - Catégorie(s) : Institutions.


De plus en plus largement, les connexions à l’Internet s’effectuent grâce aux terminaux mobiles. Les annonceurs et les agences de publicité trouvent désormais d’autres technologies de ciblage que les cookies des navigateurs web.

L’une des technologies mises en œuvre pour cibler les internautes, le cross-device tracking, s’appuie sur une modélisation statistique et comportementale pour déterminer, à partir de nombreuses variables telles que le contexte géographique, les horaires de connexion, les marques d’appareils etc., la probabilité que différents appareils appartiennent à un même utilisateur, même si ces appareils ne sont en rien connectés les uns aux autres. Un profil anonyme commun peut ensuite être créé, permettant de cibler individuellement un utilisateur sur chacun de ses écrans.

Plusieurs services, tels que Google Analytics, Tactads, Drawbridge ou Flurry, proposent désormais cette technologie aux annonceurs. Ainsi, Drawbridge, fondée par un ancien analyste de données de Google, annonce avoir relié 1,5 milliard d’appareils à des utilisateurs individuels afin de fournir des publicités mobiles basées sur les sites internet que ces utilisateurs ont visités sur un ordinateur. De même les applications de Google Chrome, Facebook ou Amazon suivent les recherches, achats et billets des utilisateurs sur leurs différents écrans (Source : New York Times).

Les revenus mondiaux de publicité sur terminaux mobiles devraient doubler cette année pour atteindre 16,65 Md de dollars à la fin 2013.

Alors qu’aux États-Unis les lois fédérales (ou fédérées) n’interdisent pas la collecte ou le partage de données par des tiers, le sénateur démocrate Edward Markey a rédigé, début octobre, une lettre appelant la Federal Trade Commission à enquêter sur les entreprises de publicité en ligne qui suivent les consommateurs sur leurs différents écrans. Il estime que la vie privée des consommateurs est compromise par la sophistication des méthodes de suivi des internautes (Source : New York Times).

 

 Voir aussi :

États-Unis : de nouvelles règles pour protéger les données personnelles des enfants sur les mobiles

La FTC va enquêter sur les pratiques tarifaires de l’App Store vis-à-vis des enfants

États-Unis : vers une réglementation de la réutilisation des données de géolocalisation ?

Des sanctions pour les applications mobiles intrusives

Protection de la vie privée : accord entre les principaux acteurs industriels américains

États-Unis : demande d’enquête sur la protection des données personnelles dans les smartphones

Protection de la vie privée : accord entre les principaux acteurs industriels américains

Smartphone et vie privée : les 10 recommandations de la CNIL

États-Unis : demande d’enquête sur la protection des données personnelles dans les smartphones