TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Institutions - Actualités

Internet Sweep day : la CNIL audite les 100 applications mobiles les plus utilisées par les Français.

Mercredi 14 mai 2014 - Catégorie(s) : Institutions.


Le 13 mai 2014, la CNIL et 26 de ses homologues internationaux mènent une opération conjointe d’audit en ligne pour vérifier si les informations relatives aux données personnelles disponibles dans les principales applications mobiles sont satisfaisantes.

Chacune des 27 autorités de protection des données dans le monde, rassemblées au sein du GPEN (Global Privacy Enforcement Network) consacrera une journée, entre le 12 et le 16 mai, à cette opération internationale du « sweep day ». La CNIL a choisi le 13 mai pour examiner les 100 applications mobiles les plus utilisées par les Français.

Concrètement, il s’agit de vérifier si les utilisateurs de terminaux mobiles (smartphones et tablettes) équipés des systèmes d’exploitation iOS, Android et Windows phone sont informés des conditions de traitement de leurs données personnelles.
La CNIL examine si les mentions d'information sont claires et compréhensibles et si elles portent sur :

  • Le type de données collectées (localisation, contacts, identifiant de l’appareil, etc.),
  • La raison pour laquelle ces données sont collectées,
  • L’éventuelle transmission de ces données à des tiers,
  • La possibilité de s’opposer à la collecte et à la transmission des données.

La CNIL utilisera une grille d’analyse commune à l’ensemble des autorités participantes. Ces résultats permettront de dresser un panorama mondial des pratiques des principales applications mobiles ainsi que des spécificités nationales.
Dans l’hypothèse où des manquements importants à la loi seraient révélés, la CNIL se réserve la possibilité d’effectuer des contrôles et, le cas échéant, d’engager des procédures de sanction (Source: CNIL)

En 2013, 19 autorités de protection des données à travers le monde avaient déjà examiné plus de 2 000 sites à l’occasion de la 1re édition de l’opération dénommée « Internet sweep day ». Les conclusions de cette opération montraient l'insuffisance, voire parfois l'absence, d'information des internautes sur les conditions de traitement de leurs données personnelles (Source: ZDnet).
 

Voir aussi :

Smartphone et vie privée : les 10 recommandations de la CNIL

De nouvelles inquiétudes liées au ciblage sur les différents terminaux mobiles

États-Unis : de nouvelles règles pour protéger les données personnelles des enfants sur les mobiles

La FTC va enquêter sur les pratiques tarifaires de l’App Store vis-à-vis des enfants

États-Unis : vers une réglementation de la réutilisation des données de géolocalisation ?

Des sanctions pour les applications mobiles intrusives

Protection de la vie privée : accord entre les principaux acteurs industriels américains

États-Unis : demande d’enquête sur la protection des données personnelles dans les smartphones

Protection de la vie privée : accord entre les principaux acteurs industriels américains