TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Développement durable - Actualités

La réalité augmentée pour sauver la planète ?

Jeudi 1 juillet 2010 - Catégorie(s) : Développement durable.

Sean White, un scientifique de l’université de Columbia, détaché à la Smithsonian Institution, a fait une présentation remarquée lors de la conférence consacrée à la réalité augmentée ARE2010 (à Santa Clara). Le sujet de son exposé était la réalité augmentée utilisée au service de l’environnement afin de traiter des masses importantes de données. White et le Smithsonian Institute ont par exemple, créé une application mobile qui peut identifier la feuille d’un végétal à partir d’images stockées dans une base de données. Les botanistes peuvent également utiliser des lunettes de réalité augmentée pour accélérer le processus d’identification : les résultats trouvés étant ainsi projetés dans les lunettes. White a également participé à la mise au point d’un dispositif destiné à collecter et visualiser les niveaux de CO2 dans les zones urbaines en mettant au point un dispositif qui mesure le taux de CO2, couplé à un GPS particulièrement précis et un altimètre. Des cartes détaillées de la pollution liée au CO2 ont ainsi été établies pour un quartier pilote de New York. En poussant l’expérimentation un peu plus loin, les données récoltées ont été visualisées dans un environnement en 3D et superposées dans une vue en réalité augmentée, fournissant une troisième dimension qui affine l’analyse des données bien au delà de ce que permet une carte en 2D. White affirme que ce type de visualisation aide a déterminer la causalité d’une présence anormale de CO2 repérée lors de la récolte des données.
Les autres travaux de Sean White