TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Santé - Actualités

Le mobile outil de prévention des crises humanitaires

Jeudi 16 juin 2011 - Catégorie(s) : Santé.

Depuis plusieurs années, l’Organisation des Nations Unies porte une attention particulière aux « crises humanitaires à évolution lente ». Ces situations de catastrophes sont souvent déclenchées par une combinaison d’événements : pénurie alimentaire aggravée par une guerre civile, hausse des prix ou sécheresse. Des systèmes d’alerte précoce permettraient aux agences humanitaires et aux ONG d’anticiper et de mettre en œuvre des réponses adaptées. À la suite des chocs alimentaires, pétrolier et financier des dernières années, l’ONU a lancé le programme Global Pulse pour raccourcir le délai entre la naissance d’une crise et l’accès aux informations nécessaires à la prise de décisions. Un des axes de ce programme consiste à convaincre les opérateurs mobiles, et en premier lieu, les opérateurs de paiement mobile, de mettre en place des outils pour « détecter » ce que les responsables de Global Pulse appellent des « signaux de fumée numériques ».

Face aux situations de crise, les populations commencent par réduire les dépenses inutiles ou cherchent de l’aide auprès de la famille, des amis et des voisins. Si la situation se dégrade, elles commencent à dépenser leurs économies, vendent leurs biens, ou une partie de leur cheptel, portant ainsi atteinte à leur capacité de rebond par la suite. Si ces comportements d’adaptation à la pénurie restent souterrains (les statistiques ne les mesurent qu’avec deux ans de retard), ils sont, en revanche, immédiatement « détectables » par les opérateurs mobiles. Ceux-ci voient les factures de téléphone et de SMS chuter, leurs abonnés puiser de l’argent sur leur compte en banque, tenter de vendre leur bétail alors que les ventes de bétail sont rares à cette époque de l'année… Les responsables du programme Global Pulse ne peuvent encore définir les mécanismes de « descente dans la pauvreté » ainsi que leur traduction dans l'utilisation des services mobiles. Il leur apparaît cependant crucial de recueillir ces données (en les anonymisant) et d’intégrer ces signaux dans les systèmes de surveillance existants. (Source : Digital Smoke Signals)