TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Les avancées de la traduction instantanée sur mobile

Mercredi 3 août 2011 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.

Longtemps décrite comme un objectif crucial pour l’amélioration des interfaces «hommes-machines» la transcription des textes prononcés reste un exercice complexe y compris pour les ordinateurs les plus puissants. L’un des terrains les plus prometteurs de ces technologies est lié aux systèmes de traductions sur mobiles. Ainsi, les trois «briques» technologiques nécessaires à la mise en œuvre de la traduction vocale «quasi instantanée» : la reconnaissance vocale (conversion de la voix en texte), la traduction instantanée (de texte à texte) et la synthèse vocale (texte-voix) apparaissent désormais sur les terminaux mobiles.

Dès 2008, Google a mis au point, une version web mobile de son service Google Translate, convertie depuis quelques mois, en application mobile, Mobile Translate. L’application capte et enregistre les paroles d’une personne, les traduit dans un langage cible et renvoie le texte résultant pour qu’il puisse être, au choix, lu par l’utilisateur sur son écran ou entendu directement sur le téléphone. L'application permet de traduire des textes en 50 langues différentes et reconnaît 15 langues grâce aux technologies de reconnaissance vocale. Il est également possible de lire à haute voix les résultats dans 23 langues différentes, grâce à une voix de synthèse. Pour mieux se faire comprendre lorsqu'on se trouve à l'étranger, l’application propose l’affichage du texte sur la totalité de l'écran de l'appareil pour le montrer à son interlocuteur.

La fonctionnalité «Mode Conversation», introduite plus récemment, permet de traduire en quasi-temps réel, la conversation de deux personnes parlant deux langues différentes (anglais et espagnol, à ce jour) par le biais de la reconnaissance vocale.

En février 2011, Google a présenté ses avancées dans le domaine de la traduction en temps réel : la traduction d'un texte à partir d'une photo prise par un smartphone (en passant par un logiciel de reconnaissance automatique de caractères) et la recherche vocale sur Internet en cinq langues (anglais, japonais, chinois et allemand).

En plus de la traduction des conversations entendues, les développeurs d’applications mobiles souhaitent désormais aider les personnes en situation de mobilité à prendre en compte leur environnement linguistique. Ainsi, l’application Word Lens utilise la réalité augmentée pour traduire directement du texte, qu’il s’agisse de panneaux indicateurs, d’affiches publicitaires ou de textes courants. S’il existe des applications mobiles de guide touristique ou de dictionnaire de poche, il faut cependant saisir manuellement les termes ou les photographier puis les passer au crible du logiciel de reconnaissance. L’application Word Lens traduit instantanément le texte «saisi» par l'appareil photo du smartphone de l’anglais vers l’espagnol et inversement.

La messagerie instantanée sur terminaux mobiles est aussi visée par les avancées des technologies de traduction en temps réel. Ainsi, les ingénieurs de Microsoft Research, pour leur part, travaillent au développement d’un outil baptisé «Conversation Translator» qui permet de traduire à la volée une conversation de messagerie instantanée. L’outil s'appuie sur le moteur de recherche Bing et prend en charge 35 langues. 

Le coréen Samsung quant à lui annonce le lancement prochain de "Real Translator", qui permettrait à deux interlocuteurs de se comprendre grâce à un écran transparent (de type Amoled) qui traduit et affiche au format texte les mots prononcés par chacun des protagonistes de la conversation, et ce sur chaque face de la dalle translucide. 

Selon singularityweb, malgré la montée en puissance des ordinateurs et le perfectionnement des algorithmes, la traduction véritablement instantanée, nécessaire pour tenir une conversation naturelle, se heurte à une limite : pour éviter la traduction mot à mot, le logiciel de reconnaissance vocale doit attendre qu’une phrase soit prononcée en entier avant d’en entreprendre la traduction. Et, contrairement aux interlocuteurs humains, les ordinateurs sont encore dans l’impossibilité d’interpréter l’intention (ou l’état émotionnel) des locuteurs et ne peuvent donc s’appuyer que sur les phonèmes perçus et peinent encore à prendre en compte le contexte général d'une discussion.

L’opérateur mobile japonais Docomo-NTT a dévoilé en mai 2011 une application de traduction, avec l’objectif de permettre des conversations «presque» naturelles entre deux interlocuteurs utilisant une langue différente, sans marquer de temps d’arrêt pour attendre la traduction. 
(Voir la video)
Les mots étant traduits en temps réel, l’application les remettrait en ordre pour former une phrase correcte, puis la prononcerait en utilisant la synthèse vocale. NTT Docomo annonce une expérimentation en grandeur réelle fin 2011.
 


Voir aussi :

Traduction sur mobile à la volée
Universal Translators in the Next Few Years?
Text and Voice Translation in Real Time
Japan's DoCoMo Invents Realtime Translation Device
Google Translate Voice Now on iPhone – Star Trek Come To Life