TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Santé - Actualités

Les grands acteurs du numérique investissent la santé mobile

Lundi 2 juin 2014 - Catégorie(s) : Santé.


La première génération de traceurs d’activité, bracelets et brassards connectés, destinés au suivi de l’effort physique et de la condition physique (Quantified Self ou « auto-mesure de soi ») était, pour l’essentiel le fait d’entreprises moyennes ou de start-ups : américaines (Jawbone, Fitbit, Basis, Zeo, Basis) mais aussi européennes (Withings en France, Runstatic en Autriche).

Alors qu’une consolidation est à l’œuvre parmi les pionniers de la « mesure de soi » (dont témoignent l’acquisition de BodyMedia par Jawbone ou la cessation d’activités de Zeo, à l’origine d’un moniteur de sommeil), les grands acteurs du numérique (Samsung, Apple, Google, Intel, Sony, Facebook) multiplient partenariats et acquisitions pour prendre pied dans cette industrie émergente.
En avril 2013, Jawbone, la société qui édite le bracelet UP, avait acquis BodyMedia, un pionnier des dispositifs médicaux de santé portables (wearable). À l’origine d’un brassard connecté et d’un patch de surveillance corporelle jetable, Bodymedia détenait un portefeuille de 300 brevets. (MobiHealth News)

En mars 2014, Intel, premier fabricant mondial de semi-conducteurs, a fait l'acquisition de la société Basis Science, une start-up basée à San Francisco, à l’origine d’un bracelet connecté qui trace les activités physiques des personnes (tension, rythme cardiaque, heures de sommeil, etc. ). Basis Science devrait être intégrée à la division «New Devices» d'Intel.

Apple acteur de la santé mobile

Pour les analystes qui scrutent depuis plusieurs moins les acquisitions et les recrutements de la société Apple, il est assez largement admis que les équipes de Cupertino dédiées aux «projets spéciaux» travaillent à la conception d’une gamme d’appareils «portables» («wearable») dans le domaine de la santé et la remise en forme. Apple a en effet acquis à cette fin en juillet 2013 la société Passif Semiconductor, un fabricant de puces spécialisé dans les communications à faible consommation d'énergie, et recruté des spécialistes du Quantified self et de la santé mobile : Jay Blahnik (ex-Nike), de Todd Whitehurst (ex-Senseonics spécialisée dans les capteurs biomédicaux), de Nancy Dougherty (ex-Sano Intelligence, à l’origine d’un patch permettant d’analyser le sang en temps réel), de Ravi Narasimhan (ex-Vital Connect qui produit des dispositifs médicaux connectés), Roy Raymann, ex-expert chez Philips des objets connectés de santé.

La nouvelle version d’iOS 8 intégre une application de santé nommée Healthkit  capable d’analyser les données de santé recueillies à partir des capteurs intégrés à l’iPhone ou à partir d’un appareil connecté : bracelet ou montre. Ce bracelet ou cette montre disposerait de fonctions d’analyse du sang et du sommeil., Apple devrait annoncer prochainement l’ouverture d’un magasin d’applications ouvert aux développeurs et aux éditeurs d’applications de forme et de santé. Les analystes s’attendent à l’annonce prochaine d’un partenariat entre Apple et Nike, le fabricant d’équipements de sport. Nike vient en effet d’annoncer qu’il abandonnait la commercialisation de son bracelet Nike FuelBand pour se concentrer sur le seul développement d’applications. 

Facebook prend pied dans la mesure de soi

Facebook, pour sa part, vient d’acquérir l'entreprise finlandaise ProtoGeo, à l'origine de l'application mobile Moves, destinée à la surveillance de l’activité physique. Moves permet de calculer le nombre de pas effectués par jour, la durée des activités physiques, les distances parcourues, les calories consommées et les apports caloriques nécessaires. Facebook a, par ailleurs, acquis la société Oculus, à l’origine d’un casque de réalité virtuelle : initialement destiné au jeu, ce casque pourrait trouver des applications dans le domaine de l’éducation aux problématiques de santé (Source : MobiHealth News). 

Samsung jette les bases d’une plateforme pour les données de santé

Samsung affiche aussi ses ambitions dans le domaine de la santé : le constructeur coréen vient en effet de dévoiler Sami (Samsung Architecture Multimodal Interactions), une plateforme destinée à agréger les données de forme et de santé issues d’une grande variété d’appareils et de capteurs. Samsung travaille également à la mise au point de Simband, un concept de bracelet sur lequel pourraient se greffer divers types de capteurs de santé de toutes natures (Source: Venturebeat).

Samsung se propose de développer autour de Sami et de Simband un écosystème ouvert à une grande diversité de partenaires. À partir de Sami, "les développeurs peuvent accéder aux données et en tirer parti pour créer des applications entièrement nouvelles", explique Samsung, qui assure que Sami sera la "première plateforme dans son genre réellement sécurisée, ouverte, diversifiée". Toutefois, comme le note Numérama, « les accès se feront par des API (inferfaces de programmation) : Samsung gardera ainsi le contrôle sur la propriété des données, et donc sur leur utilisation ». 

 

Voir aussi :

Apple bientôt acteur de la santé mobile

Financement collaboratif pour le dispositif mobile de santé Scanadu

m-Santé : Scanadu annonce ses 3 premiers dispositifs de diagnostic mobiles

Dispositif mobile de diagnostic médical universel : les contours du concours X Prize se précisent

Dix millions de dollars pour un outil de diagnostic mobile

Lorsque le smartphone mesure la température corporelle

De nouveaux capteurs médicaux intégrés ou connectés aux smartphones

Un smartphone transformé en microscope pour analyser les cellules du sang

Tendances clés pour applications et services de santé mobiles en 2012