TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Les progrès de la traduction instantanée sur mobile

Lundi 9 juillet 2012 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.

La traduction instantanée (ou «quasi instantanée») des conversations a longtemps été considérée comme une chimère technologique. La traduction des mots prononcés en quelques dixièmes de secondes et ce avec une qualité suffisante pour des conversations ordinaires nécessite la maîtrise de trois technologies complexes : la reconnaissance vocale (conversion de la voix en texte), la traduction instantanée (de texte à texte) et la synthèse vocale (texte-voix). L’opérateur japonais NTT Docomo avait ainsi dévoilé en mai 2011 une application mobile de traduction, qui permettait des conversations «presque» naturelles entre deux interlocuteurs parlant japonais, anglais, coréen et chinois, sans marquer de temps d’arrêt pour attendre la traduction. L'application avait alors la capacité de reconnaître jusqu'à 90% des mots en japonais et 80% des mots anglais (Source : Asahi Shimbun).

En juin 2012, Docomo a engagé une deuxième phase de test de son service auprès de 10000 personnes et devrait l’étendre à sept autres langues : allemand, français, espagnol, portugais, italien, thaï, et indonésien. Le service peut être utilisé suivant deux modalités différentes. En face à face, les interlocuteurs utilisent le téléphone comme un interprète, en parlant a tour de rôle : le service de traduction affiche sur l‘écran une traduction dans les deux langues, puis la prononce à l’aide d’une synthèse vocale. Quand les interlocuteurs sont distants, le service ne fonctionne alors qu’en 3 langues : anglais, coréen et chinois (Source: JapandailyPress).  Docomo propose, par ailleurs, une application qui permet de traduire des SMS et des courriers électroniques vers 4 langues : coréen, japonais, anglais et chinois (Source : Engadget)

Aux Etats-Unis, l’opérateur AT & T propose une application de traduction en temps réel qui repose sur la technologie de reconnaissance vocale Watson. AT&T Translator  est disponible en sept langues : anglais, français, allemand, italien, espagnol, japonais et le mandarin (Voir vidéo). Le centre de recherche d’AT&T vient d’annoncer qu’il ouvrira les interfaces de programmation (API) de son outil de reconnaissance vocale Watson (initialement conçu pour les centres d’appels) afin de permettre aux développeurs de réaliser leurs propres applications basées sur cette technologie (Source : Laboratoires AT&T). 

 

Voir aussi :

Les avancées de la traduction instantanée sur mobile

Quelles interfaces pour les terminaux mobiles demain ?

Les enjeux technologiques du multilinguisme sur les mobiles

Traduction sur mobile à la volée

Traduction instantanée en réalité augmentée sur mobil