TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Recycler des smartphones en capteurs vidéo pour observer les villes

Jeudi 7 août 2014 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.


La start-up new-yorkaise Placemeter, créée par deux Français, a entrepris de poser des smartphones inutilisés sur les fenêtres des appartements pour capturer des images de la rue. Placemeter entend ainsi mettre en place un réseau d’observation en temps réel des flux de véhicules et de personnes dans les rues et les espaces publics. À cette fin, Placemeter propose aux habitants de lui soumettre une photo de ce qui est visible à partir de leurs fenêtres : si cette vue est pertinente, la société leur adresse un kit qui transforme un smartphone inutilisé en capteur vidéo.

Les algorithmes de Placemeter détectent les personnes et les objets en mouvement : ils classent ces derniers en 11 catégories (tels que les piétons, les autobus ou encore les bennes à ordures). Une deuxième phase d'analyse relie ces mouvements à des schémas de comportements et permet de quantifier le nombre de piétons ou de voitures dans une rue, ou encore la fréquentation quotidienne d’un lieu public ou d’un magasin. Ces données et ces observations sont destinées aux autorités de planification urbaines ainsi qu’aux investisseurs en quête d’un emplacement pour implanter un commerce.

Selon les créateurs de Placemeter, « l'idée est de parvenir, petit à petit, à indexer le monde physique en temps réel ».

Placemeter s’est fait connaître en 2012 en proposant aux commerces et aux restaurants un boîtier équipé d’une caméra wi-fi pour mesurer en temps réel le taux d’occupation et la fréquentation et optimiser les files d’attente (Source : CityLab).

 

Voir aussi :

Des smartphones pour enrayer la déforestation

Recyclage des smartphones en fin de vie : exploiter les gisements de métaux rares