TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Développement durable - Actualités

Une boutique d’applications mobiles pour le développement et l’assistance humanitaire

Mardi 9 décembre 2014 - Catégorie(s) : Développement durable.


Les acteurs du développement et de l’action humanitaire (agences des Nations Unies, ONG…) sont confrontés dans certains pays ou certaines régions difficiles d’accès à une pénurie de connaissances de base : cartographie, données statistiques, démographiques, sanitaires ou économiques. Ce déficit de connaissances est particulièrement pénalisant lorsque surviennent des catastrophes naturelles ou des crises humanitaires, lorsqu’il faut établir rapidement le diagnostic d’une situation, localiser les populations et organiser les secours.

La généralisation des technologies mobiles a ouvert la voie à de nouvelles approches du recueil de données : à base de SMS, décentralisées, faisant appel à un grand nombre de contributeurs (crowdsourcing) et tirant parti des cartes OpenStreetMap (crowdmapping). Des outils, comme Ushahidi, permettant la collecte d’information en temps réel, notamment pour la gestion de crises, ont ainsi vu le jour.

Ainsi, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) promeut depuis la fin des années 2000 l’utilisation d’outils de communication à base de SMS : pour l’enregistrement des naissances ou pour vérifier l’authenticité des médicaments en Afrique. L’UNICEF a aussi ouvert une plateforme baptisée RapidPro qui regroupe les applications qu’elle a développées. 

  • L’application U-report permet à ses participants de transmettre et de partager par SMS leurs observations, réflexions ou doléances sur une grande variété de sujets. Il suffit d’envoyer un SMS à un numéro gratuit pour rejoindre ce réseau social et devenir un « U-reporter ». En Ouganda, le réseau social U-report compte déjà 250 000 U-reporters.
  • EduTrac permet aux gouvernements de recueillir des données sur les écoles et de surveiller la progression des résultats scolaires à l’échelle nationale.
  • L’application Mhero, destinée aux professionnels de santé, a été déployée au Liberia pour enrayer l’épidémie Ebola. Mhero permet aux travailleurs de santé d’échanger par SMS des informations avec les autorités de santé ; signalement des cas, dans un sens, diffusion de conseils sur les soins et les précautions a prendre. Mhero a joué un rôle essentiel dans la coordination des opérations au Liberia.

RapidPro a été conçue en collaboration avec la société rwandaise Nyaruka. Les gouvernements ou les ONG peuvent y télécharger ces applications de base et les adapter au contexye. Toutes ces applications sont libres et leur code est ouvert. Selon ses concepteurs à l’Unicef, RapidPro « constitue une véritable boutique d’applications pour le développement international » (Source : Unicef).


Voir aussi :

Mobilisation de la communauté OpenStreetMap pour cartographier les zones touchées par Ebola

Tremblement de terre en Haïti : retour sur l’usage du « crowdsourcing mobile» lors des secours

Des applications mobiles au service de la lutte contre le virus Ebola

Équipement mobile des personnels de santé pour tracer l’épidémie Ebola

Dossier : mobiles et Big Data au service de la lutte contre le paludisme 

Des SMS pour vérifier l’authenticité des médicaments en Afrique (suite)