TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Développement durable - Actualités

Une technologie cellulaire pour les alertes sismiques

Jeudi 17 mars 2011 - Catégorie(s) : Développement durable, Technologie et Innovations.

Avant le tremblement de terre survenu au Japon, le principal opérateur mobile NTT-Docomo avait déployé un système d’alerte sismique mais la fonction d’alerte contre les tsunamis n’avait pas encore été mise en oeuvre. Ce système devait permettre de diffuser des messages d’alertes en «push», directement sur les téléphones mobiles. Il s’appuie sur la technologie SMS-CB (Cell Broadcast) également utilisée en Europe pour informer sur la météo ou l’état des routes. Son principal intérêt est de pouvoir atteindre sur une seule cellule plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs en quelques secondes sur une zone couverte par une antenne. De plus, là ou l'envoi de SMS point à point engorge le réseau et ralentit la diffusion des messages, la technologie Cell Broadcast consomme moins de bande passante. La technologie semble également prometteuse pour la coordination des efforts des secours dans les zones sinistrées, là où les réseaux de téléphonie mobile ont été détruits. Cependant, lors du tsunami du 11 mars, même les systèmes les plus performants auraient été d’une efficacité relative en raison du faible intervalle de temps (quelques dizaines de minutes) entre le tremblement de terre et l’arrivée des premières vagues. (source : technology review)