TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Vers la reconnaissance de gestes en 3D sur les smartphones

Lundi 19 novembre 2012 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.


La reconnaissance des gestes devrait bientôt permettre d’ajouter de nouvelles modalités d’interactions avec les terminaux mobiles. Ainsi, les gestes captés par l’appareil photo du mobile pourront être analysés pour effectuer des commandes sans qu’il soit nécessaire de toucher l'écran. Ces interfaces gestuelles se sont d’abord imposées dans les consoles de jeux (Kinect pour Microsoft et PlayStation Eye pour Sony) et elles pourraient bientôt être utilisées dans d’autres domaines comme la télévision ou même l’automobile.

Le constructeur coréen Pantech a ainsi mis au point le smartphone Vega qui embarque la technologie EyeSight. Elle permet d’étendre l’usage des terminaux mobiles à des situations qui ne permettaient pas jusqu’ici d’y avoir recours : en conduisant, en faisant la cuisine ou lorsque l’utilisateur porte des gants (Voir dossier : Quelles interfaces pour les terminaux mobiles demain ?).

Le cabinet d'études ABI Research, prévoit la commercialisation de 600 millions de smartphones dotés de modules de reconnaissance de gestes d'ici à 2017. Les fabricants de microprocesseurs doivent cependant maîtriser un certain nombre de difficultés liées aux conditions de lumière et à la consommation d'énergie (Source : ABI Research).

Parallèlement à la capture de mouvement par la caméra, d’autres technologies sont désormais développées. La société Microchip Technology a ainsi mis au point un contrôleur qui utilise des champs électriques pour faire des mesures 3D. Malgré la limitation des mesures à une distance à 15 cm, ce contrôleur à champ électrique pourrait présenter quelques avantages par rapport aux capteurs d’une caméra, notamment sa faible consommation électrique. La bibliothèque conçue pour ce contrôleur reconnaît un certain nombre de mouvements (suivi des mouvements, gestes rapides, circulaires et symboliques- pour commander des actions du type allumer/éteindre l’appareil, ouvrir une application, pointer, cliquer, zoomer, faire défiler, survoler des zones avec la souris etc. Elle pourrait aussi être programmée pour répondre à des mouvements personnalisés. Outre les smartphones et les tablettes, ce contrôleur pourrait être intégré dans des appareils qui ne disposent pas d’un appareil photo comme les tableaux de bord des automobiles (Source : Forbes).
 


Voir aussi :

Dossier : Quelles interfaces pour les terminaux mobiles demain ?

Interfaces : les objets quotidiens bientôt capables d’interpréter des gestes complexes

Interface tactile augmentée et reconnaissance des sons

Un écran tactile pour smartphone qui donne la sensation du relief

Des écrans tactiles… aux interfaces haptiques